9 commentaires pour “
  1. Franck dit :

    après un enième épisode dépressif sévère, et son tourbillon infernal,
    alors que j'étais sous anti-dépresseur et anxiolythiques, à bout de solutions,
    une parenthèse ratée chez un comportementaliste peu recommandable, et une
    psychothérapie démarrée il y a plus de dix ans, il y avait de quoi désepérer, elire domicile à Lourdes et prier à plein temps, ou se jeter sur le "premier Jésus Christ qui passe"… et pourtant.

    Ma Femme, ange-gardien silencieux et efficace, avait déjà commencé à creuser 
    sur le sujet de la pleine conscience, acheté tous les livres de Christophe André, 
    Découvert l'ouvrage de John Kabatt Zin, et trouvé surtout qu'une conférence allait avoir lieu en novembre 2015 avec Sylvie MOUCHART:  j'y cours, sans à priori, mais avec la réserve normale et une prudence "légère".

    Me MOUCHART présente la pleine conscience, avec une voix très sereine, en place, 
    et sans effets de manches: rassuré, je rentre et me donne le temps de la réflexion.

    La nuit porte conseil: très vite je sais que je vais trouver ce que je cherche depuis si longtemps, accéder à mes ressources intérieures, celles que les médicaments - 
    attention je ne fais l'apologie ni de l'un ni de l'autre, car je continue mon traitement depuis le stage de 8 séances – ne m'avaient pas permis d'explorer pleinement, alors 
    sans "cracher dans la soupe", j'accepte de garder mes béquilles chimiques – j'ai enfin le bon traitement depuis 3 mois, miracle inespéré – et souhaite vivement consolider mon chemin de guérison et prévenir les rechuttes.

    C'est précisément l'objet principal de cette nouvelle discipline, ou en tous cas nouvellement connue, j'ai donc pleinement ma place dans cette session qui démarre en Janvier.

    Au fil des séances, je dépasse mon apréhension de la nouveauté, découvre l'importance de la gestion du souffle, et surtout la force du groupe auquel je m'attache peu à peu, me débarrasse enfin de ce sentiment d'injustice d'être régulièrement victime d'états dépressifs à moi-tout-seul: il y a autour de moi des hommes et des femmes de tous âges, tous milieux socio-professionnels, et dans des contextes personnels ou professionnels propres à chacun.

    Une fois débarrassé de ces premiers "filtres", les séances alternent exercices de méditation, et échanges: un immense respect s'instaure d'emblée dans le groupe,
    et l'atmosphère se charge d'ondes positives, appaisantes.

    Je ne révèlerai pas tout le déroulé, juste vous dire que mon expérience a été très positive, que je ne regrette à aucun instant ce voyage exceptionnel que notre monde
    chaotique, speedé, en perte de repères, ne permet pas de faire: se préserver c'est
    prendre soin de soin (et vice-versa).

    J'ai terminé les sessions avec le pincement au coeur lié à la séparation du groupe très soudé, et la détermination de pratiquer le Yoga dans les 2 semaines: je m'inscris dès demain, et de garder au quotidien la pratique dans la "vie réelle".

    On ne peut jamais dire qu'on s'en est sorti, mais je peux dire sans fausse modestie
    que je suis en très bonne voie, j'ai aussi la natation une à deux fois par semaine pour la pratique physique, et une reconquête quotidienne des moindre instants de la vie, avec mes enfants "en pleine conscience" naturellement, il suffit de les observer pour savoir 
    que le bonheur est parfois à portée de main, et qu'il suffit de renverser son point de vue, changer ses habitudes (je laisse mon portable au vestiaire quand je passe à Table, chère Sylvie, grace à vous je progresse, merci de m'avoir pris en flagrant délit !), et rester dans une position d'éveil, c'est capital.

    Je recommande aussi vivement une lecture qui a bouleversé ma vision il y a quelques années, dans une autre période tourmentée: "tomber sept fois, se relever huit" de Philippe LABRO.

    Merci enfin Sylvie et Véronique, je sais que je vais froisser votre modestie naturelle,
    mais j'en prends le risque: délicatesse, douceur, écoute de qualité, empathie, générosité, humour, patience infinie (au point de me supporter pendant 3 mois, bravo!),
    ce que vous faites n'a pas de prix, vous avez ma reconnaissance à vie, pour l'avoir bouleversée (pas au point d'avoir changé la piètre qualité de mes traits d'humour hélàs).

    Avant le stage, je n'avait pas conscience que j'ai autour de moi tout ce qu'il faut pour être heureux, il me suffisait de mettre de l'ordre en moi pour en profiter pleinement.

    Merci infiniment.

     

     

    • ocean dit :

      Bravo Franck,

      poursuivez vos efforts !

      votre témoignage me rappelle des souvenirs … je suis même aller jusqu'à faire 3 parcours …. en 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Agenda

cycle de pleine conscience en 8 semaines MBCT du jeudi
du 05/10 au 14/12/17
dates à voir pour 1er trimestre 2018
du 03/05 au 21/06/18

journée de pleine conscience en silence
26/11/17 ; 18/03/18?? ; 10/06/18

Témoignages

  • ocean 09 juil, 12:05 oui en effet la méditation change notre rapport à la douleur et ça change tout !
  • ocean 09 juil, 12:02 la possibilité d'autonomie en effet (que nous imaginions perdu)  , voilà ce qui nous fait du bien .
  • ocean 09 juil, 12:00 Bravo Franck, poursuivez vos efforts ! votre témoignage me rappelle des souvenirs ... je suis même aller jusqu'à faire 3 parcours .... en 2011